Doca

 

L’îlot a envahi la cuisine. Et la cuisine a conquis le séjour. Dès lors, l’îlot sert de lisière entre les deux parties de l’espace. Alors autant le choisir beau et intelligent.

La cuisine avec îlot est devenue un grand classique en matière d’agencement car elle se prête à merveille à une installation en espace ouvert. Pour se mettre au diapason de la tendance, les fabricants rivalisent d’idées pour présenter des îlots pratiques, et ceci à tous les niveaux du marché. Voici notre sélection.

2) Arch de Leader 3) Segno de Comprex

1- Luxe et minimalisme donnent le ton à cette composition. En avant-scène trône deux îlots unis par un plan de travail en forme de pont. Derrière, un groupe d’armoires à portes coulissantes qui cachent au regard les indispensables appareils électroménagers. Chaque îlot est dédié à un rôle bien établi, la cuisson d’un côté avec une table à gaz de type professionnel, le lavage de l’autre avec un grand évier intégré. Esthétiquement, la composition oppose l’inox des îlots, brillant comme un miroir, au placage de chêne à fil vertical des armoires et du pont. Une cuisine qui cache au maximum sa fonctionnalité, trop prosaïque pour tenir toute sa place dans le séjour. Doca.
2- Une fluidité peu courante avec ce couple d’îlots tout en rond. L’un est dédié à la cuisson, l’autre au lavage. Leurs plans de travail en inox jouent sur la finesse de leur deux centimètres d’épaisseur et sur l’élégance d’une intégration affleurante. Entièrement habillé de laque, le mobilier brille de mille feux. Pour se mettre au diapason, la hotte, les cuves d’évier et même la table de cuisson ont été choisies dans des formes également galbées. L’agencement mural conserve en revanche une forme rectiligne qui ne vole pas la vedette aux îlots. Modèle « Arch », Leader Cucine.
3- L’îlot tient un rôle si prépondérant dans l’espace qu’on pourrait presque dire qu’il est l’essentiel de la cuisine… S’il n’était complété par un fort volumineux ensemble d’armoires murales où prennent place fours et réfrigérateurs. La composition se veut discrète, sans aspérités, et rythme simplement les deux linéaires parfaitement horizontaux par les lignes verticales des portes. Une laque uniformément blanche la revêt et les poignes se contentent d’être de discrètes prises de main. Le duo de hottes à recyclage évoque plus un luminaire qu’un appareil technique et le robinet tout en blanc se fond dans l’ensemble. Bien que géante, cette cuisine fusionne opportunément avec le séjour. Modèle « Segno », Comprex.

4) Intuitions d'Arthur Bonnet 5) M1903 de Jean-Louis Morel

4- Le plan snack se projette vers l’avant pour inviter les convives à y prendre place. Entièrement fabriqué en bois et élégamment suspendu, il se différencie de façon nette de l’ensemble habillé de stratifié brillant. C’est un îlot complet présenté avec un évier et une table de cuisson. Très fin, le plan de travail en pierre de synthèse n’alourdit pas les lignes. Derrière, les armoires de rangement sont dotées de prises de main verticales et s’enrichissent de panneaux en laque « tableau noir » sur lesquels on écrit à la craie. Modèle « Intuitions », Arthur Bonnet.
5- Suspendu comme une grande table ronde, l’îlot devient l’élément central de la cuisine et incite chacun à venir participer aux opérations de cuisson. Son plan de travail a été entièrement fabriqué en ardoise naturelle et intègre des éléments de cuisson à induction, de format rond, indépendants et encastrables (Airlux) qui s’harmonisent à l’esprit de l’ensemble. Au-dessus et mise en œuvre avec un groupe aspirant indépendant (Novy), la hotte se cache dans un caisson décoratif revêtu de miroirs. À la place d’un ensemble mural, on a choisi un agencement plus classique avec meubles hauts et bas où prend place l’évier, mais aménagé selon une forme courbe pour faire écho à la rotondité de l’îlot. Les façades sont habillées de laque. Modèle « M1903″, Jean-Louis Morel.

6) Esquisse Carbone de Pérène 7) Lignum et Lapis d'Arclinea

6- Un îlot aux frontières des styles contemporains et authentiques. L’îlot retrouve l’esprit du meuble qui est à son origine, la grande table-comptoir qui, autrefois, se plaçait au cœur de l’activité. Pour le recréer, on a usé de piétements et d’étagères qui se marient talentueusement avec des façades au cadre élégant. Le tout s’habille de bois revêtu d’une laque mate qui laisse ressortir tous les détails de la matière. Plus actuels, les plans de travail ont été sélectionnés en Corian® et en inox. L’îlot n’a qu’un rôle de zone de préparation et s’associe à un bloc-évier latéral, tout en Corian® lui aussi. L’agencement mural est réservé à la cuisson. Sa disposition facilite l’installation d’un système à évacuation pour la hotte. Modèle « Esquisse Carbone », Perene.
7- L’îlot se place au centre de l’espace et affiche de façon explicite son rôle fonctionnel. Il est en effet surmonté par un ensemble de rangement métallique suspendu au plafond dans lequel prennent place la plus grande partie des plats et ustensiles de cuisson et de préparation. La hotte de très grande dimension puisqu’elle couvre tout l’îlot s’encastre dans le plafond. Pour afficher son poids et son importance, cet ensemble a été construit autour d’une structure en marbre massif qui sert également de plan de travail.  La zone de rangement est traitée de façon classique, mais monte jusqu’au sommet du plafond grâce à l’emploi de surmeubles. Elle est complétée par une grande armoire à vin. Les façades cannelées sont fabriquées en mélèze. Modèle « Lignum et Lapis », Arclinea.

8) Orlando SR de Leicht 9) Lake de Cuisinella

8- On a choisi ici l’option d’un îlot d’ameublement. C’est-à-dire d’une composition qui nous fait presque oublier que nous sommes à la lisière d’une cuisine. Les éléments en noyer clair qui habillent l’îlot confortent cette impression tout en apportant une animation qui gomme tout effet de monotonie. Un éclairage intégré apporte une note supplémentaire d’élégance et de mouvement. De même pour préserver le fini meublant des armoires où est intégré le réfrigérateur et qui présente deux niches décoratives, on ne leur a pas intégré de fours. Ceux-ci ont été installés dans des meubles muraux suspendus qui les mettent en valeur et les rapprochent de la zone de préparation. Modèle « Orlando SR », Leicht.
9- Un petit îlot tout en longueur qui joue sur un effet de perspective. Il est complété par un épais plan snack fabriqué en stratifié et placé en porte-à-faux. L’agencement simple se décline aussi bien dans une grande pièce fermée que dans un séjour. La laque en blanc brillant des façades planes complète l’impression de fraîcheur conférée par les éléments métalliques et les plans de travail en verre. Modèle « Lake », Cuisinella.

10) Tandem rouge de Lapeyre

10- Esprit simple, classique et familiale pour cette cuisine. L’îlot est uniquement consacré à la préparation et sert de support à une table de repas de hauteur classique (environ 75 cm). Des façades galbées lui confèrent la nécessaire note singulière.Toutes les façades s’habillent de laque mate. Le plan de travail est revêtu de stratifié. Modèle « Tandem rouge », Lapeyre.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une cuisine avec îlot ne complique pas les travaux d’installation… si l’on est dans une construction neuve ou dans le cadre d’une rénovation complète et que les arrivées, l’évacuation d’eau et le câblage électrique ont été prévus. En revanche, dans l’ancien, il est souvent nécessaire d’entreprendre des travaux de maçonnerie, plomberie et électricité qui se révèlent souvent coûteux.